Blog² | Orangina Rouge

Espace d'expression. Mais pourquoi ... ? Parce que !

Transport

[Société] - Les impacts positifs et durables que je n'imagine pas après la crise sanitaire actuelle

Rédigé par OranginaRouge - - aucun commentaire

Après mon article initial, je vois qu'il y a des choses qui vont demeurer après cette période.

Depuis le début du confinement, je me déplace exclusivement à pied. Je le faisais déjà avant et puis après tout c'est plus simple. Hier j'ai pris la voiture 1h, pour atteindre un magasin inaccessible autrement (et nécessaire). Une heure. Et je peux dire qu'une chose va malheureusement rester, c'est que les gens vont rester cons !

  • Ceux qui arrive à conduire à 70 kph dans les zones limitées à 30 en pleine rue résidentielle.
  • Celui qui me regarde m'engager sur un passage piéton bien visible et qui avec son gros 4×4 me frôle comme si j'existais pas… et va se garer sur une place handicapée alors que 20m + loin y'a 2 places libres et aussi larges à côté de ma voiture…
  • Cet autre qui me suivait (un peu loin) et qui a réussi à largement griller le feu qui est certainement passé au rouge derrière moi puisqu'il a été orange à mon niveau.
  • Ces 2 qui ne savent pas tenir leur voie : soit en franchissant allégrement et durablement la ligne continue après un virage (flemme de tenir correctement le volant ?), soit en roulant franchement sur le contre-sens cyclable. J'aimerais bien voir ce second faire la même sur une voie réservée au bus (faut juste remplacer "bus" par "vélo" et le principe est le même) et se retrouver confronté à plus gros que lui…
  • Et puis les habituels : changement de file sans regarder les rétros, pas de cligno, stationnement sur un emplacement livraison (à côté d'une pharmacie ;-) ), etc.

[Moto] - Essai de la Benelli TRK 502

Rédigé par OranginaRouge - - aucun commentaire

Contexte : j'utilise régulièrement une Yamaha Seca (XJ750) de 1982 (après avoir « fait mes armes » sur une Versys durant 3 ans) et j'ai pu effectuer récemment un essai de 2 jours sur la Benelli TRK 502. Petit retour sur ce modèle.

Moto sans surprise : c'est à dire fidèle à l'idée que l'on peut s'en faire sur le papier : une chinoiserie. Joli d'extérieur, correcte en selle (fourche dure mais amortisseur souple ?…), finition très plastique partout.
Une fois le moteur allumé, c'est plaisant… aussi plaisant que… qu'un scooter ! Aucune sensation à bas régime, l'injection qui reprend avec un délai après avoir tourné la poignée des gaz. C'est bien pour avoir de la reprise et dépasser des voitures mais on n'est pas tapé au cul. Le bicylindre est toujours surprenant quand on sort d'une habitude avec le quatre ; le frein moteur est fort. Par contre un bon point pour la boîte de vitesse : malgré le levier d'embrayage non réglable, les passages de rapport se font oublier.
Beaucoup de vibrations lors de la conduite ; par contre un gros plus est sur la position naturelle une fois qu'on l'enfourche ; elle est un peu haute mais pour un trail routier les pieds se posent facilement au sol. Elle laisse une forte impression de « très grosse 125 ». À voir si une Varadero ne serait pas + économique…

Je destinerai cette moto à des débutants, qui souhaitent une neuve mais avec faible budget et qui n'y connaissent pas grand chose au domaine.

Bonne tenue en virage : elle s'incline et elle y reste. Bonne reprise, même en 4e rapport. Elle se travaille bien entre le 2e et le 4e rapport. Le 5e et le 6e rapport servent juste à réduire les tremblements qui apparaissent dès que l'on dépasse 5/6000rpm. La suspension est correcte. Peut-être l'arrière un peu trop souple.

Classé dans : Transport - Mots clés : aucun

[Moto] - Mes idées

Rédigé par OranginaRouge - - aucun commentaire

Propriétaire d'une Varadero 125, je cherches à aller tâter du « gros cube ». En cours de passage de code/permis, je reluque un peu ce qui pourrait me tomber sous la main.

  • J'avais été séduit par une Kawasaki Versys - WP. Elle paraît accessible. C'est un peu la descendante de l'ER6, ultra-fiable mais avec un comportement moins roadster. J'avais déjà tické sur l'ER6, donc je me dis que ça pourrait être une bonne solution. Et puis ça reste Honda...
  • Ensuite, je me dis que BMW est intéressant, alors je regarde de biais la F650GS - WP. Séduit par le principe du cardan et la fiabilité de BMW, je me dis que ça peut être une solution pertinente. Et j'essaye de comprendre l'alternative avec la G650GS - WP qui n'est autre que la version récente.
    Pour la F il existe la F800GS qui n'est pas plus grosse mais en tout cas plus puissante (moins pour les débutants). Et la G650GS Sertão qui est un peu plus tourné « tout-terrains » visiblement.

Ensuite en vrac, y'a des trucs que je n'ai vu que de loin mais que je dois me garder sous le coude :

  • La Suzuki V-Strom 650 - WP.
  • La Yamaha XT660Z Ténéré - WP. Semble être une référence mais pas trop fan du mono-cylindre.
  • La Honda CB 500 X ?? * ...
  • La Yamaha XT600E ??
  • La Kawasaki KLR650 ?? mono-cylindre :-S

À noter, le bon site Moto Planete qui fait des fiches pertinentes pour chacune des motos avec le modèle précédent et les modèles concurrents ; par exemple la Versys 2014.

Classé dans : Transport - Mots clés : aucun

[Grrrr] - Les taxis ne sont pas prioritaires

Rédigé par OranginaRouge - - aucun commentaire

Hier, alors que je roulais dans Paris (oui encore), je vois un taxi qui grille les sas vélos.
Bon, « admettons ... ».

Il est dans sa voie réservée.
Plus tard, il souhaite s'insérer dans ma file. Je garde mon allure, je ne fais pas d'écart non plus car je suis suivi et il y a un autre 2 roues à côté de moi.
Bref : je me fais klaxonner.
Bon, « admettons ... ».

Je continue ma route.
Et juste après il arrive à me coller, avec appel de phare.
Au niveau d'un feu rouge, il essaye de doubler.
Bon, « admettons ... ».

Sauf qu'à ce genre d'endroit il n'y a pas la place ! ; le feu placé sur un îlot pour piéton et la voie est rétrécie. Bref, il s'arrête en klaxonnant. Alors je m'arrête (pour le moment, je n'ai rien fait que rouler à allure normale dans ma voie) ; il a déjà ouvert sa fenêtre (alors qu'il a des clients...) et me crie :
« Tu pouvais pas attendre 1 seconde,
???
— Petit con. 
— ... »

Non, là je n'admets plus.
Et je continue à me déplacer en 2 roues car non jamais je n'utiliserai un taxi parisien de ma propre volonté !

[Moto] - drôle de 6 octobre

Rédigé par OranginaRouge - - aucun commentaire

Il y a des journées marquantes des fois. Souvent quand on ne s'y attend pas.

Ce 6 octobre 2015 était assez marquant.
Déjà les bouchons : je sais qu'ils sont en général davantage marqué durant la période septembre-octobre mais là on a (visiblement) atteint un record : selon ce tweet, il y a eu 483km de bouchons. C'est énorme ! surtout quand on est dedans :-) .
Ensuite la pluie : cela est sans aucun doute un des facteurs aggravant des bouchons. Selon le tableau météorologique de Météociel, il y a eu 17mm de précipitations. C'est beaucoup aussi. À un tel point que pantalon et bottes étanches de moto n'ont pas résisté et qu'après 36h mon blouson en cuir n'est toujours pas sec.
Enfin la panne : à force de repousser l'échéance de régler la tension de la chaîne ( « je le ferais demain, c'est pas urgent »), ma moto a déraillé. Oui c'est possible. Heureusement pour moi j'étais d'une part vraiment pas loin de chez moi et d'autre part à faible allure (20kph ?) dans un petit rond point. Donc juste une petite frayeur, gentille punition et un sacré rappel à l'ordre. Alors, il va falloir que je change mon kit-chaîne car après reprise de tout ça, je suis en butée de tension et je n'ai plus de marge pour la retendre.

Bref, tout cela constitue de belles péripéties. Et même si ce genre de situations peut en freiner certains, je continue à avoir toujours autant de plaisir en moto !

Classé dans : Transport - Mots clés : aucun

[Moto] - Parfois, c'est que du plaisir !

Rédigé par OranginaRouge - - aucun commentaire

Il m'arrive de sortir en soirée sur Paris (où je n'habite pas).

Par la suite, de nuit en moto durant l'été j'ai un grand plaisir avec un trajet simple :

  • emprunter les Champs-Élysées depuis la Concorde,
  • contourner l'Arc de Triomphe,
  • prendre le tunnel de l'A14 sous La Défense ; en général il y fait chaud, après la traversée des Champs tout lumineux, étincelants, on arrive à ce tunnel monotone.
  • finir en sortant en direction de l'A86.
    En général, à ce moment, après avoir roulé de manière monotone, la sortie à l'extrémité du tunnel s'effectue sans éclairage public et il tombe un certain froid ; cette température, cette absence de lumière et ce calme contrastent tellement avec avant, c'est toujours agréable ! Parfois j'ai le droit à une petite pluie froide ; et juste après la chaleur sèche du tunnel, je trouve ça plaisant !

[Grrrr] - Putain de bagnoles, épisode 2

Rédigé par OranginaRouge - - aucun commentaire

Putain !

Je grogne contre les bagnoles mais là, ça vaut contre tout le monde en fait !
La première fois j'en avais parlé là.

Vous roulez seul, complètement seul sur la route, et sans personne d'autre dans la voiture ? Très bien : faites ce que vous voulez, foutez-vous dans le décor si vous voulez, je m'en tamponne.
Mais quand y'a quelques autres véhicules autour de vous, faites un minimum attention. Si vous être trop vieux / fainéant / handicapé pour vérifier vos angles morts, regardez dans vos rétroviseurs.

Et si ça vous fais chier de regarder vos rétros, que vous vous déplacer sur la route (changement de file, changer de direction, ...) : PUTAIN, mettez vos clignotants !!!.

Ce matin, je roule dans ma file, et une voiture se déporte un peu, puis un peu plus. Clignotants ? Non. Contrôle rétro ? Ça sert à quoi ces miroirs...
Bref, merci l'anticipation naturel d'un motard et les freins à disque mais je me suis quand même retrouvé la jambe collée dans son aile avant, roue dans roue !

Donc sérieux, quand ça vous saoule de faire attention aux autres, mettez vos clignotants (et enlevez les quand ils ne servent à rien.


Et en vrac :

  • Arrêtez de rouler avec vos feux de détresse, ça embrouille sur vos intentions et ça sert à rien.
  • Les 2 roues, arrêtez de vous insérer devant les voitures juste parce que « y'a la place » : ça bouffe la distance de sécurité inter-véhicule. Ça oblige le véhicule devant lequel vous vous insérez à ralentir pour récupérer sa distance de sécurité.
  • Encore, les 2 roues : arrêtez de klaxonner une voiture inutilement lorsque vous faites de l'interfile (je parles même pas des gestes obscènes que certains osent faire). Pouvoir rouler entre les véhicules relèvent de la courtoisie, aucunement d'une obligation, donc respectez ceux qui vous laissent passer (mais vous pouvez vous énerver contre les gens qui font n'importe quoi comme ce que j'ai eu ce matin :-) ).
  • Et puis, spécialité régionale : le périph'. Je sais, ce n'est pas évident et cela déroge au code de la route habituel : la file complètement à droite est réservée à ceux qui viennent de s'insérer ou bien ceux qui sortent à la prochaine sortie. Donc quand je roule à 70kph sur la deuxième file en partant de la droite et qu'on me double par la droite en me klaxonnant à 90kph, j'ai juste envie de vous dire « bandes d'abrutis, si vous saviez ».

[Grrrr] - Putain de bagnoles

Rédigé par OranginaRouge - - 4 commentaires

Putain !

Je prends mes clefs.
Je sors.
Non, je récupère une poubelle.
Je sors et descends les poubelles.

Je vais à la laverie.
La pluie s'est arrêtée.
Il fait pas si froid.
J'ai oublié mon bonnet.

Non, il ne fait pas si froid.
Je suis bien en tee-shirt.
Frais, calme, humide ;
Le temps est agréable.

Je marche tranquillement.
Les mains dans les poches.
Le temps est agréable.
Sympa d'aller récupérer sa lessive ainsi.

Je prends ce passage piéton.
Une voiture au loin.
Je suis au milieu de la route.
Ma trajectoire croise celle de la voiture.

Elle ne m'a pas vu.
Elle ne ralentit pas ?
Si : elle freine ;
Elle glisse, le sol est mouillé.

Je ne comprends pas.
Que s'est-il passé ?
Je ne comprends pas.
Mais la voiture est arrêté,

À 2 mètres du passage piéton.
Et moi sur le trottoir.
Je n'ai pas compris.
Mais pas de choc.

Je te vois dans la voiture.
Tu es plus choqué que moi.
Tu es confus.
Je m'écarte.

Je ne comprends toujours pas.
Que vient-il de se passer ?
Je m'arrête à nouveau.
Tu n'as toujours pas bougé.

Un signe de la main.
Je salut aussi.
On en reste là,
pour ce soir.

Un drôle de peur.
Quand la vie ne tient qu'à un fil.
Quand d'autres prennent plus de risques.
Mais quand les 2 mètres qui nous ont séparés, ne représentent qu'une demi-seconde d'inattention...


Putain de voitures.
Au cours de ma semaine, je suis alternativement piéton, cycliste, conducteur. Mais putain : une voiture ça fait une tonne et sans freiner, ça mets des dizaines de mètres pour s'arrêter. Une voiture est un engin mortel, pour tout le monde.


Et, récemment, ça n'arrive pas qu'à moi. Lisez ça.

Edit (20141123T2211) : Et Jeekajoo me rappelle cette image assez criante de vérité.

[Grrrr] - Marre des dos d'âne

Rédigé par OranginaRouge - - aucun commentaire

Sur la route, je vois trop de dos d'âne et ça m'énerve.
Je suis plutôt d'avis que la vitesse de certains est excessive, particulièrement en ville. Et parfois, ces villes décident d'installer des ralentisseurs ....

Ok faire ralentir les gens c'est cool. Sauf que les dos d'âne, ça peut être, très, très emmerdant. Par exemple :

  • les parents qui ont des enfants qui dorment ;
  • les ambulances qui transportent des blessés ;
  • les vélos qui n'ont que 2 roues pour assurer leur stabilité ;
  • les bus qui passent par des petites routes (service spéciaux, car scolaire, ...) ;
  • les gens qui n'ont pas vu le ralentisseur car n'ont pas l'habitude de passer par là ;
  • les grands enfants qui transportent des personne âgées ;
  • les voitures trop basses qui frottent à chaque passage ;
  • les chauffeurs routier qui passent leur temps à accélérer/ralentir ;
  • les livreurs de pizza dont la porte du top case fait un bruit pas possible ;
  • les jeunes permis qui ralentissent excessivement ;
  • les véhicules d'urgence qui sont en intervention ;
  • les voitures qui, par le mouvement provoqué à la montée et la à descente, déversent un peu d'huile ou de carburant ;
  • les passagers qui transportent un gâteau fragile ou boivent de l'eau ;
  • les gens qui transportent des objets encombrants avec le coffre ouvert.
  • ...

Vous vous reconnaissez dans au moins l'une de ces situations ? Moi : Oui !

Pour poursuivre la lecture :