Blog² | Orangina Rouge

Espace d'expression. Mais pourquoi ... ? Parce que !

Android / Linux

HiSense A5ProCC : mes impressions après 2 semaines

Rédigé par OranginaRouge - - Aucun commentaire

J'ai voulu acheter ce smartphone pour plusieurs raisons, en basant sur plusieurs critères. Je vais baser mon retour d'expérience sur 4 axes : les logiciels, l'écran, l'autonomie, l'utilisation quotidienne (robustesse, capteurs)

Côté logiciel

C'est le premier smartphone que j'acquière et qui n'a absolument aucune application Google en sortie de boîte. J'avais pu installer des CyanogenMod par le passé ou bien désactiver certaines applications de la firme ; mais ce n'était pas aussi aisé. Même chez Wiko qui arrivait sans surcouche, il y avait les gApps.
Ici la contrepartie est l'arrivée de nombreux logiciels chinois installés par HiSense. Cela a été un peu pénible au départ :

  • Il a été nécessaire d'accéder à Internet pour récupérer puis installer F-Droid.
  • J'ai installé "Simple Keyboard".
  • J'ai navigué dans les menus pour avoir Android uniquement en anglais (et non plus mélangé avec de l'allemand).
  • Puis il faut tenter d'identifier parmi toutes les applications imposées celles qui pourraient être nécessaire au fonctionnement du logiciel, de celles que l'on peut supprimer directement.

J'ai donc maintenant après 2 semaines un système qui correspond parfaitement à mon besoin. Il a fallu quand même régulièrement aller dans les paramètres systèmes pour ajuster cela. Mais j'imagine que ça aurait valable avec tout nouveau système (c'était notamment le cas quand mon smartphone pro est passé de Android 7 à 10). J'ai quand même quelques bémols :

  1. Le correcteur orthographique est toujours activé. Donc quand je clique sur certains texte pour les éditer, il me propose de les corriger. Car « évidemment », le français n'est pas prévu dans les corrections…
  2. L'« antivirus » à l'installation d'application : je ne crois pas un seul instant à l'utilité de ce machin. Je m'en méfies un peu (mais je ne sais pas comment m'en débarrasser) ; tout comme il y avait un clavier personnalisé lors de la saisie de mots de passe. J'ai pu désactiver le safe InputMethod.
  3. J'ai eu le cas d'une application qui ne veut pas fonctionner sans les gApps… Tant pis !
  4. Il serait nécessaire que je prennes le temps pour finir de désinstaller toutes les applications qui ne sont pas nécessaires.

Voir en fin d'article pour la liste des applications dont j'ai récupéré (ou adapté) l'usage par rapport à mon ancienne configuration (smartphone+tablette), celles que j'ai ajoutés et tout ce qui n'a pas été conservé.

Autonomie

Le smartphone a une bonne autonomie. Je penses que c'est le principal argument mis en avant quand ce genre de modèle avec écran à encre électronique.

À mon sens, cette qualité est due certainement à 4 principaux points :

  1. L'écran, certes ;
  2. La batterie de 4000mAh tout de même ;
  3. L'absence de gApps et donc moins d'application qui tournent en arrière-plan ;
  4. L'usage.

Et sur ce dernier point, c'est celui où j'ai dû faire le moins d'effort. J'avais déjà l'habitude de couper la connexion aux données cellulaire, n'activer wifi et bluetooth que lorsque nécessaire, et désactiver la synchronisation des données en arrière-plan quand je préférais conserver encore la durée d'utilisation. Ce modèle propose en plus un mode économie d'énergie qui semble (je n'ai pas évalué précisément les chiffres) apporter encore un gain à ce niveau.

Au niveau des essais, j'ai quelques chiffres qui permettent de se faire une idée :

  • 3% de consommé en 7h en mode avion et économie d'énergie
  • -5% en 1h avec l'écran actif en mode navigation et de la diffusion de musique sur un casque BT
  • la moitié de la batterie de consommée sur 24h lors d'une sortie vélo+bivouac :
    • mode avion la nuit de 23h à 7h45
    • bivouac (donc baisse accrue de l'utilisation "intensive") entre 19h et 8h30
    • le reste du temps, utilisation d'OsmAnd~ : trace active (1 point toutes les 5 sec), allumage fréquent de l'écran, voire carrément conservation de l'écran allumée pour visualiser le déplacement sur la carte (carte figée, déplacement du curseur de position uniquement)

De ce côté, je suis très content. Je peux allégrement utiliser le smartphone toute la journée sans m'inquiéter. Et avec mon expérience en vélo, j'ai la certitude de pouvoir durer plusieurs jours en rando sans nécessité de powerbank (éventuellement une toute petite de secours).

Cet écran

Évidemment, c'est là où le changement a été le plus important. C'était clairement un pari. Et à mon sens le pari est réussi !

L'usage est très différent de ce que les écrans communs nous ont habitué. Au lieu d'avoir un bel affichage dans un lieu sombre et où la luminosité nous crache pleins de couleurs, ici avec cet écran “e-ink”, c'est lorsque je suis en plein soleil que j'apprécie le + l'écran. D'une certaine manière c'est une invitation à sortir, à prendre l'air. L'usage est très agréable et j'avoue que c'est un facteur d'excitation pour m'amener à prendre le vélo !
Dans le registre du bouleversement de la perception de notre usage, c'est la sensation de calme qu'apport l'écran. Je rejoins l'avis de Ploum sur ce sujet : dès qu'un encart publicitaire clignote sur une page web, ça me met en rogne.

Ce qui m'a amené à franchir le pas, cela a été de réfléchir aux usages principaux que j'avais avec mon smartphone :

  1. Téléphoner et envoyer des messages (SMS, WhatsApp, emails)
  2. Navigation et cartographie (OsmAnd, StreetComplete, OpenMultiMaps)
  3. Lire des articles sur Internet
  4. Activer le point d'accès Wi-Fi pour connecter mon ordinateur (et me passer d'un abonnement supplémentaire auprès d'un FAI)

Ayant acquis un bel ordinateur type notebook, mes usages marginaux tels que visionner des vidéos et qui nécessitent un bon écran se font avec celui-là. Pour le reste, au vu de la liste ci-dessous, l'écran e-ink n'était pas un problème voire est un atout. J'ai d'autre usages tels qu'écouter de la musique, prendre des photos ; mais c'est pareil : j'ai adapté un peu ma façon d'utiliser le smartphone et c'est bon.

Bon, et concrètement, ça donne quoi cet écran ?
Premier point, c'est la surcouche qu'HiSense a inévitablement ajouté pour gérer cet écran : en fonction de chacune des applications, on peut choisir le mode d'affichage parmi 4 : Clear, Balanced, Smooth, Speed. Cela va du plus net au plus réactif. Concrètement je me sers du premier pour afficher les cartes statiques et les photos ; le dernier me sert pour le navigateur ; puis je me sers des autres plus ou moins le reste du temps voir ponctuellement. Cela peut être le cas quand je veux une carte réactive mais où les couleurs et le contraste m'importe peu ; c'est le cas lors de la navigation. Ou bien sur certaines applications où le mode rapide me fait manquer trop de contraste et rend l'information moins lisible.
De façon intéressante, autant avant (enfin surtout en hiver) j'étais un adepte des interfaces en mode sombre ; autant maintenant quand j'ai certaines applications dans ce mode (Shaarlier ou Soundhoud par exemple) et ne pouvant en changer, cela m'ennuie. J'ai aussi autres certaines applications qui ne rende pas bien (Silence pour les SMS).

La surcouche HiSense de gestion de l'écran permet aussi (pour chaque application donc), d'ajuster 3 paramètres (la profondeur (?) des noirs, blancs et couleurs. J'ai du mal à comprendre comment cela influe l'affichage. Autant les modes, j'ai compris l'usage ; autant ça je tâtonne encore. D'ailleurs cela est assez problématique sur OsmAnd : en mode navigation voiture, j'ai les flèches en haut de l'écran qui indique sur quelle voie se placer. Lorsque la lumière de l'écran est allumée (donc quand il fait plutôt sombre dans l'habitacle), c'est très difficile de distinguer les 3 couleurs : gris (quand on ne doit pas emprunter la voie), jaune (quand la voie à emprunter va arriver), vert (voie imminente). Et pour ce point là, je reconnais être déçu.

Tant que l'on parle des couleurs… Alors évidemment les couleurs sont beaucoup moins "vibrantes" qu'avec un écran classique. Il faut s'y attendre ; et comme dit plus haut, tourner ça en un avantage (c'est plus calme, moins agressif). Aussi, presque bizarrement — ou en tout cas c'est le plus déroutant — les couleurs s'apprécient le + lorsque la luminosité ambiante est forte.
À y regarder de près, j'ai l'impression que la définition concernant les pixels colorés est moins importante que celle pour le noir&blanc. Il y a un effet de trame aussi quand on regarde de très près. Autant le noir&blanc et s'est nuance est vraiment très nette, même quand on y regarde de très près ; autant j'ai l'impression qu'il y a comme une trame coloré au-dessus des pixels, un peu à l'image des écrans LCD (4 pixels pour former 1 couleur).
Enfin, toujours sur OsmAnd, je suis encore à ajuster mes profils pour avoir le bon contraste et les bonnes couleurs en fonction du besoin. Mes habitudes sont un peu chamboulées de ce côté-là et bien que le rendu soit très propre et net, les couleurs un peu fades sont un peu handicapantes quand on veut avoir une lecture rapide de la carte. M'enfin on revient à l'histoire d'ajuster le curseur entre "vibrance" et "sérénité".
Bon point cependant de ce type d'écran est lors de la lecture de livre : c'est très propre !

Un dernier truc avec la surcouche HiSense pour la gestion de l'écran et que j'adore : c'est la possibilité de conserver en mémoire 5 captures d'écran et de les épingler sur l'écran de verrouillage. Il y a la touche latérale de fonction (celle qui permet par exemple de rafraîchir l'écran lorsque l'on clique dessus) : on double-clique dessus et ça affiche ce captures (au lieu du fond d'écran + horloge (et au lieu de rien du tout sur un écran classique)), puis en double cliquant (lentement !) sur l'écran, on passe de l'une à l'autre.

Les capteurs

Derniers points : les différents capteurs électroniques.

Côté caméra, ça fait le taff. Il y a un mode HDR mais qui est dégueulasse 3 fois sur 4. Quand j'ai envie de l'utiliser, je prend toujours ma photo en doublon au cas-où le HDR ait foiré. Et oui : en doublon car avec l'écran ce n'est pas une évidence de voir si ça a loupé ou non. À ce sujet, j'ai activé le service d'envoi automatique des photos sur mon serveur Nextcloud afin de les récupérer régulièrement, les apprécier avec le bel écran de mon ordinateur, et ne pas attendre 6 mois pour constituer un album photo.

Le GNSS est multi-constellation : GPS, GLONASS, Beidou (et un autre truc avec un nom exotique). C'est agréable. Mais le reste du temps, quand on n'a pas assez de satellites pour déterminer la position (quand on est en intérieur ou que la durée de visualisation n'a pas été suffisante), il fournit une position très farfelue. Ce n'est pas déterminé par le Wi-Fi ou le cellulaire, peut-être une combinaison des deux ; en tout cas c'est un peu problématique pour moi car impossible de désactiver ceci dans les paramètres. Aussi, il est arrivé qu'il me renvoie une position de la veille à plusieurs dizaines de kilomètre, ceci alors que j'avais eu des fix GNSS très long entre-temps. De même, quand il a une position approximative (car pas de satellites), il estime une position et un rayon dans lequel on se trouve ; et ça arrive que ça soit faux : genre je me situe à 300m du point qui fait une centaine de mètres de rayon…

D'après SatStat, j'ai l'impression qu'il n'y pas de capteur d'orientation/inclinaison ni de boussole. Ce n'est pas très grave mais dans certains cas la boussole peut servir pour affiner le positionnement par satellite ou l'orientation (si notre vitesse de déplacement est très faible). Il y a néanmoins un accéléromètre qui, je penses, permet d'estimer l'orientation/inclinaison du smartphone.

On a aussi un capteur de luminosité qui fait un peu le taff pour ajuster l'éclairage de l'écran lorsqu'il est en mode automatique. Mais souvent j'ai l'éclairage en mode manuel.

Point complémentaire sur le matériel (mais sans faire partie des capteurs) : en branchant au PC le câble USB fourni, cela re-cartographie tous mes périphériques USB (visibles via lsusb) et cela fait donc sauter la connexion internet. J'ai bien fait d'acheter adaptateurs micro-USB-->USB-C et les fixer sur mes anciens câbles. Cela m'a fait économiser l’achat de nouveau câbles et cela permet de charger indifférent plusieurs appareils qui n'ont pas la même connectique (et ça permet de ce passer du câble fourni dans la boîte !)

Liste des applications Android

Je mets une petite étoile :star: quand j'estimais que l'application est indispensable à mon usage.

  • Récupéré :
    • Appareil photo
    • Contacts
    • DNSfilter :star:
    • Earmouse
    • Etar :star:
    • F-Droid :star:
    • Horloge :star:
    • Mes fichiers
    • MuPDF viewer :star:
    • NewPipe
    • OpenMultiMaps
    • Puzzles
    • QR & Barcode Scanner :star:
    • SatStat :star:
    • Simple Keyboard :star:
    • SoundHound :star:
    • Suntimes :star:
    • connecté à un service personnel en ligne
    • DAVx5 :star:
    • Envoi par FTP :star:
    • K-9 mail :star:
    • Fennec avec Firefox Sync :star:
    • Nextcloud :star:
    • Nextcloud Notes :star:
    • OsmAnd :star:
    • Shaarlier
    • StreetComplete
    • WhatsApp
    • nécessitant de conserver à la main des données
    • Simple Gallery Pro
    • Silence :star:
    • TinyTravelTracker :star:
    • VLC :star:
  • Ajouté :
    • Boxy
    • KOReader
    • Aptoide
    • Simple Scrobbler
    • Nextcloud Talk
  • Écarté
    • 2048
    • AcDisplay
    • Attestation
    • Calculatrice
    • Enregistreur
    • FlashLight ​
    • Ghost
    • Identiconizer!
    • Métronome
    • Radio
    • RedMoon
    • Sky Map
    • Tap'n'turn
    • Téléphone
    • Tickmate
    • Tuner
    • UntrackMe
    • Vanilla Music

[Linux] - Les bases pour utiliser GitHub

Rédigé par OranginaRouge - - Aucun commentaire

Je trouve que GitHub est un outil formidable. Malheureusement je ne le trouve pas très accessible, quoi que l'on en dise. Parce que j'ai perdu la « recette » que l'on m'avait fournie et parce que je trouve que cela manque de documentation francophone, je rédige cet article (en Bépo !!) rapide applicable à Ubuntu.

Pré-requis : avoir un compte GitHub, y avoir crée un dépôt personnel (cet article ne traite pas du clonage de dépôt mais j'imagine qu'il suffit d'ajouter une étape) et ne pas être effrayé par l'utilisation de la ligne de commande dans un terminal.

Préparation du dépôt

sudo apt-get install git
mkdir NOM-DÉPÔT
cd NOM-DÉPÔT
git config --global user.name "IDENTIFIANT-GITHUB"
git config --global user.email "EMAIL-GITHUB"

Ici on installe git, on crée et on se déplace dans un dossier et enfin on configure « globalement » git.

Initialisation et clonage du dépôt Github

git init
git clone https://github.com/IDENTIFIANT-GITHUB/NOM-DÉPÔT

Première modification et application sur le dépôt Github

gedit README.md &
git commit
git push origin master

Je lance gedit mais ça pourrait être n'importe quel autre éditeur de texte. À ce niveau, on doit indiquer son identifiant et son mot de passe GitHub mais il y a moyen d'utiliser une méthode pour le mettre en cache.

[Android] - La puissance du monde libre au service de l'art

Rédigé par OranginaRouge - - Aucun commentaire

Wow, c'est quoi ce titre racoleur ? Et bien c'est la vérité.

Vous savez certainement que j'ai mon projet artistique dans un coin de ce site ; ça s'appelle 1day1pix. J'en ai parlé plusieurs fois :

Alors, oui, je parle de projet artistique alors que je n'envisageait pas cela initialement mais finalement c'est ainsi que je le ressens avec le recul.

Que m'est-il arrivé avec 1day1pix ?

Et bien, je rappelle succinctement comment fonctionne ce projet, techniquement parlant :

  1. MinigalNano est installé sur mon serveur.
  2. Je prends des photos avec mon téléphone Android.
  3. Je les envoies vers ma galerie en FTP avec l'application SendWithFTP
  4. « Voilà », les photos apparaissent en ligne.

Bon, et certains ont peut-être remarqué que durant une longue période la dernière photo partagée était celle-ci : une photo où l'on voit mon téléphone nouvellement acquis, un Wiko Jimmy et ce détail a une importance.
Depuis cette époque, je n'arrivais plus à envoyer les photos sur mon FTP avec SendWithFTP. Si vous regardez comment il fonctionne, vous verrez qu'il faut renseigner une URL du type ftp://login:password@my.example.org:port/my/directory/ pour configurer l'application. Et initialement je pensais que j'avais un problème avec l'URL (mot de passe ? répertoire de l'application ? port FTP ?).

J'ai laissé ce projet de côté pendant un moment.

Puis j'ai changé à nouveau de téléphone (un BlackView BV5000 (un téléphone extra, faudrait que j'écrive un article dessus)) en février dernier. À la même époque, deux personnes m'ont demandé en peu de temps où est-ce que j'en étais avec ce projet de un jour, une photo. Je ne savais pas que ces personnes s'y intéressaient.
Alors ça m'a remotivé à recreuser le problème d'URL*. J'ai testé, cherché, retesté d'autres URL mais ça n'a jamais fonctionné (on a vite fait d'y passer plusieurs heures).

Pourquoi la puissance du monde libre ?

Désespéré, j'ai finalement pris la décision de contacter le développeur de l'application. Ce qui m'a motivé c'est de voir qu'il continuer à contribuer sur GitHub à une autre application Android.
C'était un peu mon baroud d'honneur ; « si ça ne marche pas, j'abandonne vraiment ou me tourne vers une autre solution (assurément moins efficace) ».

Quelle n'a pas été ma surprise de recevoir un réponse à mon email en moins de 24h m'annonçant que l'anomalie a été trouvée, corrigée et publiée ! Génial !
En fait, il s'avère que l'application n'était plus compatible avec la nouvelle version de Android ; en l'occurrence la 4.4 sur le Wiko Jimmy versus 4.2.2 sur mon Wiko Darkmoon. Il m'a suffit d'attendre 3 jours pour que cela soit mis à jour sur le dépot de Fdroid et j'ai pu rattraper mon retard dans ma galerie.

Je me permets alors de remercier chaudement Michael Totschnig qui a prouvé une fois de plus que le monde du Logiciel Libre est vraiment puissant et n'a de limite que l'imagination et l'énergie que l'on y apporte !
J'ai pris le choix il y a quelques années de fonctionner au maximum (mais de manière non exclusive) avec des logiciels libres, du moins pour ma vie personnelle (et pas professionnelle) et sans empiéter sur ce que veux mon entourage. Et je reste fier de ce choix que je continue à assumer.

Vive le monde du Logiciel Libre :-)


  • : il s'avère qu'il faut parler d'URI plutôt que d'URL : un Uniform Resource Locator est un Uniform Resource Identifier mais pas l'inverse.

[Linux] - Mes applications sur PC

Rédigé par OranginaRouge - - 4 commentaires

Après avoir publié une liste des applications que j'utilise sur Android, voici une petite sélection de ce que j'ai sur ordinateur.
Évidemment, ce ne sont que des applications libres : elles sont disponibles sur Linux et quand je les utilises sous Windows, je fais en sorte qu'elles soient libres (pour mon usage personnel - professionnel c'est autre chose).

Pour, à la fois Windows et Linux

  • Gimp (W) :
    Le PhotoShop-like par excellence. Logiciel très mature, très bien fini, bourrés de fonctions très utiles (mais parfois difficilement accessible pour le néophyte) et qu'il est possible de compléter avec des plugins.
  • Hugin (W) :
    Permet de créer des panoramas. Pratique pour certains usages spécifiques. Je ne l'utilise pas tous les matins mais quand j'en ai besoin, je le trouve très performant.
  • Filezilla (W) :
    Permet de gérer des fichiers en FTP. L'interface n'est pas extraordinaire mais remplie très bien sa fonction et permet de petits ajustements pratiques.
  • Pidgin (W) :
    Le couteau-suisse de la messagerie instantanée. Je n'ai pas réussi à l'utiliser sur ma récente installation de Xubuntu mais globalement il est assez efficace.
  • Firefox (W) :
    On ne le présente plus. Malgré son poids, est devenu mon compagnon de navigation depuis des années. Je fais attention à ne pas trop le charger en plugin ce qui est, je crois, une cause de ralentissement qu'un certain nombre de personnes constate.
    J'ai écris un shaarlink avec ma config' et mes astuces pour Firefox.
  • VLC (W) :
    Autre logiciel incontournable. Ses fonctionnalités sont très nombreuses et malgré son poids il demeure très très pratique.
  • Assault Cube (W) :
    Le seul jeu libre auquel j'ai vraiment joué. C'est un FPS, jouable en ligne. Un peu vieillot mais reste efficace.
  • Frets on Fire (W) :
    Celui-ci j'adore ; c'est comme Guitar Hero mais à la place d'une fausse guitare, on utilise son clavier pour jouer les notes : très amusant. Malheureusement le développement a été stoppé et trouver d'autres pistes que les 3 incluses n'est pas évident mais ça promet des soirées entre amis très sympa.
  • Meld (W) :
    Logiciel multiplateforme pour faire de la comparaison de répertoire ou de fichiers, très pratique. Juste un problème sur la taille de la fenêtre et quelques options d'ergonomie qui sont absentes mais ce logiciel fonctionne bien.
  • Inkscape (W) :
    Pour créer et éditer des images vectorielles. Gère aussi (un peu) les *.pdf. J'en ai peu d'usages mais il me semble indispensable néanmoins.

Sur Linux uniquement

  • Youtube-dl (W) :
    Pour télécharger des vidéos de différentes plateformes.
    Utilisation en CLI uniquement.
  • Clipgrab (W) :
    Identique à Youtube-dl mais permet une gestion en parallèle et possède une interface graphique.
  • jpegtran (W) :
    Permet de transformer des photos en lot.
    Utilisation en CLI uniquement.
  • Phatch (W) :
    Identique à jpegtran mais avec une interface graphique. Contraction de batch et photos.
  • cheat (W) :
    Pour avoir des suggestions de commandes en plus de l'aide fournie par man. Utilisation en CLI uniquement.

Sous Windows uniquement

  • 7-zip (W) :
    On ne le présente plus, c'est le logiciel le plus intéressant pour compresser/archiver des dossiers/fichiers.
  • Process Explorer (W) :
    Pour surveilles les processus qui tourne.
  • Greenshot (W) :
    Facilite la capture d'écran et l'édition desdites captures.
  • Dexpot (W) :
    Permet la gestion (virtuelle) de plusieurs bureau, sur plusieurs écrans. Et petit bonus, il est possible avec de configurer un fond d'écran différent pour chaque écran.
  • Q-dir (W) :
    Un simple explorateur de fichiers mais avec une gestion de l'affichage plus poussées : par exemple on peut avoir de une scission de l'écran ou alors des onglets.
  • Notepad++ (W) :
    L'éditeur de fichiers par excellence que l'on ne présente plus. Dommage qu'il n'existe pas sous Linux (pourtant il est sous licence libre...)
  • SumatraPDF (W) : Lecteur de fichiers *.pdf très léger et assez tolérant sur les formats. Ne permet malheureusement pas l'édition.
  • F.lux (W) :
    Assez déroutant mais permet de réguler la température de l'écran en fonction de l'heure du jour et la position sur la Terre. Cela permet de réduire la fatigue visuelle et aussi de faire comprendre au cerveau que c'est la nuit et donc à avoir un meilleur sommeil en général.
  • PNotes (W) :
    Permet de prendre des notes.
  • Windirstat (W) :
    Très pratique pour voir l'usage en termes d'espace d'un disque ou d'un dossier en particulier.
  • Deskpins (W) :
    Application pour conserver une fenêtre en particulier au-dessus des autres ; par exemple la calculatrice ou un éditeur de texte pour prendre des notes en naviguant sur Internet.

Pour info, il y a ailleurs sur internet des listes de suggestions d'installation :

[Android] - Comment j'ai rooté mon smartphone

Rédigé par OranginaRouge - - Aucun commentaire

Aaaaah, le root.
C'est une notion qui s'est répandue avec les iPhone quand les gens le « craquaient » pour avoir des Store alternatifs et accéder à des applications gratuitement. Sous Android, pas besoin de ça puisque des magasins alternatifs d'applications existent déjà : je ne citerai que l'excellent F-droid pour le moment.

C'est quoi le root ?

Procédure très connue des linuxiens cela revient à avoir un « mode administrateur ». En d'autres termes, une partie de la mémoire du téléphone est accessible en écriture et une autre n'est accessible en lecture uniquement, afin de « sécuriser » des fonctions systèmes.
Rooter son téléphone va permettre d'autoriser l'écriture sur cet espace protégé.

À quoi ça sert ?

Ça permet par exemple de corriger des petits bugs. Dans mon cas c'est par exemple lié à une mauvaise configuration du GPS.
Cela autorise aussi la désinstallation d'applications. C'est utile si l'on veut gagner de la place et virer des applications inutiles : au hasard, les applications Google.

Dans mon cas, ça m'a permis d'installer une application nécessitant des droits supplémentaires, qui bloque toutes les publicités : celles dans le navigateur mais aussi celles dans les autre applications. Cet appli est AdAway et nécessite de modifier un fichier hosts ; ce dernier permet de faire le lien entre une adresse ip et un nom de domaine (par exemple lier 176.34.131.233 à duckduckgo.com).

Comment on fait ?

Il y a plein de manières, plus ou moins faciles ou évidentes. Il en existe une, pas universelle mais très très facile et fiable. C'est d'utiliser Framaroot ; malheureusement cette application n'est (à ma connaissance) pas open-source mais disponible librement sur ce forum.
Il faut la télécharger, l'installer et tester les différents exploits permettant d'accès au mode root de Android.

Pour ma part, voici mes caractéristiques :

  • Modèle : Darkmoon
  • Version d'Android : 4.2.2
  • Version du noyau : 3.4.5
  • Version personnalisée : WIKO DARKMOON Version 8.

J'ai installé la version 1.9.3 de Framaroot et c'est l'exploit Barahir qui a fonctionné (Boromir et Faramir n'ont pas réussi).

Conclusion

J'ai ainsi pu me débarrasser de Firefox que je trouvais trop lourd, instable et ayant une mauvaise gestion de la mémoire cache. J'ai remplacé cela par Lightning (seulement 866ko !) et AdAway, dont je parlais plus haut.
Prochainement je vais m'attacher à désinstaller les applications que j'avais simplement « désactivé ». Je vais gagner pas mal de place même si ce n'est pas ce qui manque vu ce téléphone et vu l'usage que j'en fais.

[Android] - Mes applications, 2014

Rédigé par OranginaRouge - - Aucun commentaire

Ouf, premier article sur ce nouveau support. Et oui : j'ai quitté Blogotext pour PluXml. Je reviendrais dessus plus tard.

Histoire

Je me suis toujours intéressé à partager mon expérience de Android (en 2012 et en 2013 ). Je trouve ce système d'exploitation pour smartphone plutôt bien fait. Certains « libristes » regrettent la certaine mainmise de Google dessus mais, même si ce n'est pas parfait, je me débarrasse de (presque) tout Google dessus.

Pour info, mon histoire avec Android est la suivante :

  • 2009 : Acquisition du HTC Tattoo ;
  • 2010 : Acquisition du HTC Desire - certains problèmes de lenteur dûs à la taille des applications ;
  • 2011 ou 2012 : Rootage sous Cyanogenmod du HTC Desire ;
  • 2013 : Acquisition du Wiko Cink Peak - beaucoup de problèmes liés au GPS - impossible à rooter facilement ;
  • 2014 : Acquisition du Wiko Darkmoon ;

Pourquoi Wiko ? Car 1/ c'est pas cher, 2/ c'est vendu avec un minimum d'applications de « surcouche » 3/ c'est français (?) 4/ ça marche « out of the box ».

Ce que j'ai fait avec mon Darkmoon :

  1. Je le sors de la boîte.
  2. Je l'allume.
  3. Je désactive toutes les applications Google-...
  4. Je le connecte au WiFi.
  5. J'autorise les application tierces.
  6. Je télécharge et installe l'apk de F-Droid.
  7. Je télécharge que des FOSS (Free Open Source Software), c'est-à-dire des applications libres et open source.

Et paaf ! Ça fait des Chocapic ! En 20 minutes, j'ai un téléphone qui fonctionne complètement ! Et compatible avec beaucoup d'autres choses.

Les applications

Alors, quelles sont mes applications ? Dans l'ordre de préférence, on trouve ceci.

Top

Là, j'indique vraiment les applications que j'utilise quotidiennement, dont j'ai du mal à m'en passer, que je saurais recommander très facilement.

  • ADW.Launcher (Fdroid) : gestionnaire de bureau alternatif, propose quelques transitions sympathiques ;
  • Appareil photo (defaut) : no comment ;
  • Galerie (defaut) : no comment ;
  • Envoi par FTP (Fdroid) : pour mon 1day1pix ;
  • Identiconizer (Fdroid) : ajoute une icône unique à tous les contacts n'ayant pas de photo - très sympa ;
  • K-9 Mail (Fdroid) : client email - très (trop ?) configurable, affichage à revoir pour les PJ ;
  • Ligthning (Fdroid) : navigateur très léger - à utiliser avec un bloqueur de publicités (AdAway) ;
  • AdAway (Fdroid) : bloqueur de pub - nécessite le root ;
  • Framaroot (intertube) : ahah pour rooter son téléphone - fonctionne du premier coup ! depuis le temps que j'attendais un téléphone supporté par cette appli ! ;
  • OsmAnd~ (Fdroid) : toutes les cartes du monde en hors-ligne, permettant la navigation et affichant les radars - peut-être la seule application FOSS que j'ai toujours utilisé ;
  • OwnCloud (Fdroid) : une fois que l'on l'a, on ne peut plus s'en passer - manque de mise à jour ? ;
  • Agenda (defaut) : très pratique, synchronisé avec Owncloud ;
  • Shaarli (intertube) : no comment ;
  • SMS/MMS (defaut) : n'a plus le bug du Cink Peak qui convertit en MMS à partir d'une taille de plus de 3sms ;
  • Téléphone (defaut) : no comment ;
  • Tickmate (Fdroid) : annotateur d'action régulières - pour noter par exemple, quand est-ce que l'on a arrosé les plantes - je me suis découvert avec une capacité à réduire ou augmenter certaines activités (aller courir, prendre mon vélo plutôt que la voiture, faire la vaisselle, ...) ;
  • Vanilla Music (Fdroid) : lecteur de musique - très léger, simple, efficace ;
  • VLC (Fdroid) : pour visualiser tout plein de types de vidéo - un peu lourd mais un must-have ;
  • VuDroid (Fdroid) : lecteur de PDF - fonctionne bien mais la molette de zoom empêche parfois de lire certaines parties de document ;
  • Xabber (Fdroid) : messagerie instantanée - multi-protocole, supporte OTR, vraiment très bien ! ;
  • YAAB (Fdroid) : permet de réduire la luminosité - vraiment bien car permet de descendre en dessous du minimum système ;
  • Youtube Downloader (Fdroid) : pour récupérer des vidéos ;
  • Puzzle (Fdroid) : pleins de jeux très sympa, je ne m'en lasse jamais ;

Middle

  • Dudo (Fdroid) : petit jeu très sympa (aKa Perudo) ;
  • Firefox (Fdroid) : très lourd, rame parfois, plante régulièrement, ne télécharge rien en tâche de fond et vide le cache trop sévèrement ;
  • FBReader (Fdroid) : pour lire des epub ;
  • Opera Mini (intertube) : parce que des fois la connexion est très capricieuse ;
  • Simple Explorer (Fdroid) : joli ;
  • DAVdroid (Fdroid) : pour synchroniser agenda et contacts avec Owncloud via les protocoles carDAV et calDAV - sympa mais même si ça fonctionne aujourd'hui, j'ai mis du temps à le paramétrer et je ne serais pas capable de le refaire aujourd'hui ;

Bottom

Je liste ici les applications vraiment secondaires, que je n'utilise vraiment que très peu mais que je ne supprime pas nécessairement car « ça peut servir »

  • Drismo (Fdroid) : donne objectivement un indice de « bonne conduite » au volant - pour le fun ;
  • Barcode Scanner (Fdroid) : pour lire les QR code - me sert rarement ;
  • OSMTracker (Fdroid) : pour éditer OSM - pas très ergonomique ;
  • PDF Reader (Fdroid) : lourd, pas d'avantages par rapport à VuDroid ;
  • Tricky Tripper (Fdroid) : pour comptabiliser et partager les dépenses dans un groupe - pratique mais peu ergonomique ;