Blog² | Orangina Rouge

Espace d'expression. Mais pourquoi ... ? Parce que !

Escalade

[Escalade] - Retour sur mon retour sur la salle Hueco

Rédigé par OranginaRouge - - aucun commentaire

J'écrivais il y a quelques semaines, un article à propos de la salle Hueco.
Comme promis, j'ai partagé l'article à Florent qui était à l'accueil lorsque j'y suis allé. J'ai eu un sympathique retour de sa part et je souhaites donc apporter des compléments d'information sur :

  • les volumes,
  • la localisation,
  • le tarif.

Lire la suite de [Escalade] - Retour sur mon retour sur la salle Hueco

[Escalade] - Pourquoi j'apprécie de moins en moins Block'Out

Rédigé par OranginaRouge - - aucun commentaire

J'ai eu la chance dès octobre 2012 de pouvoir aller régulièrement à la salle Block'Out 2. J'y vais donc depuis 2 ans environ 2 fois par semaine.
Autant dire que j'ai pu très bien me familiariser avec la salle. Malheureusement j'ai aussi suivi avec attention son évolution et ce que j'apprécie de moins en moins me saute aux yeux à chaque fois que je m'y rends.

Au début, certaines choses ne me plaisaient pas trop mais on peut accorder cela à la précipitation de l'ouverture (qui a eu 1 an de retard) ou alors on se dit qu'ils amélioreront cela plus tard. Sauf que ça n'a jamais évolué dans le sens où je l'espérais.

Équipements annexes

Autant commencer par ce qui est un peu moins leur cœur de métier - je tiens à rappeler que leur slogan est Escalade et restaurant à Paris.
Le hammam n'a jamais vraiment senti le propre et les quelques fois où les huiles essentielles étaient présentes, c'était too much. La lumière n'y est pas très agréable et je l'ai toujours trouvé pas assez chaud (même si on m'a montré une astuce pour augmenter la température en bouchant l'entrée d'air). De même, le sauna (que je fréquente plus souvent) ne m'a jamais donné entière satisfaction :

  • le thermomètre/hygromètre n'a jamais été réparé ;
  • j'ai parfois désagréablement découvert qu'il n'avait pas été démarré (certes sur le temps de midi, mais la salle ouvrant à 11h, j'attends quand même qu'il fonctionne à 14h) ;
  • enfin, vol ou économie, le nombre de pierres dans le foyer diminuant, la montée en température est de moins en moins efficace.

Le vestiaire demeure un gros point noir :

  • des casiers dont le verrou se desserre et fonctionne mal ;
  • pas de banc, juste quelques tabourets mais parfois dont un pied est manquant donc instable ;
  • un espace trop exiguë où l'on a vite fait de s'entasser et surtout sous-dimensionné par rapport à la fréquentation.

Enfin, les douches :

  • aucune espèce d'intimité ;
  • les portes serviettes sont ridicules ;
  • l'eau s'évacue très mal ;
  • régulièrement, au moins un diffuseur fonctionne mal ;
  • et les robinets-pression (type Presto) sont déréglés et le jet ne fonctionne parfois que 3 secondes...
    Bref, je crois que cette partie est la plus "dramatique".

Restauration

Là, sur ce point, on peut dire qu'ils ont été novateur. Choisir d'assumer pleinement l'activité de restauration permet de diversifier la clientèle, attirer peut-être de futurs grimpeurs et surtout assurer un revenu complémentaire afin d'assurer la pérennité de la salle.
Ils ont une carte intéressante et le fait de proposer un plat du jour différent quotidiennement est une bonne stratégie. Au début, les burgers (gros point fort de leur carte permanente) étaient excellents. Malheureusement j'ai vu la qualité diminuer au fil du temps : le pain du burger un peu moins bon, le frites dignes de MacDo, les pizzas trop simples, ... Bref, je trouve qu'ils se sont un peu trop appuyés sur leurs acquis sans chercher à maintenir ou améliorer le service.

Le point le plus désagréable a été lors du changement de carte à l'été 2014. Pleins de nouvelles choses, la conservation des grosses réussites (sandwich Bleausard ou burger BO1 par exemple). Mais le sandwich qui passe discrètement de 4,10€ à 4,60€, c'est pas cool quand on est un habitué...

Et un restau, c'est la nourriture, le prix et... et le service. Je passe sur la queue au paiement ou le retard au service qui peut arriver. Mais, le fait que les serveurs changent régulièrement, je trouve ça gênant. Parfois on en apprécie un + qu'un autre, ou on sympathise ; et pouf, la semaine d'après : une nouvelle tête...

Salle d'escalade

Bon quand même le point principal.
Déjà, on a à faire à une salle 100% bloc. Il y a un espace entrainement, et une salle de musculation. Initialement, il y a de gros points forts :

  • la surface qui en faisait la plus grand salle de blocs d'Île de France (jusqu'à l'ouverture de HardBloc ;
  • trois espaces avec
    • l'entrée, ouverte sur la terrasse
    • la mezzanine, tournée sur le reste de la salle
    • la salle principale avec une grosse diversité de profils
  • des sorties en haut de bloc, façon Bleau, rassurants pour certain ;
  • une gestion des voies avec une couleur = un niveau et un bloc/pan = une couleur de prises ;
  • la durée de vie d'un bloc jamais supérieure à un mois ;

Bref, que du bon.

Mais :

  • le revêtement des blocs s'est vite révélé sale ; au début, je pensais que c'était modéré par rapport aux autres salles (genre Hueco), et bien non, les blocs restent sales et malgré des nettoyages individuels ponctuels, le problème persiste.
    J'ai tendance à penser que le revêtement est mal choisi car en plus de cela il a généralement une mauvaise accroche.
  • même si je ne sais pas si c'est à force de beaucoup grimper ou dû aux ouvreurs embauchés mais je trouve l'ouverture parfois répétitive.
  • il n'y a pas de renouvellement du parc de prises ; on en trouve parfois polies par l'usage et dont tout le grain a disparu.
  • le revêtement des tapis de réception n'est pas renouvelé et une jointure s'est déchiré et on continue à se prendre les pieds dedans.
  • certaines zones de déplacement ou de stationnement sont clairement dangereuses (autour de la proue, sous le plongeoir, ...) durant les périodes de forte affluence.

Conclusion

Je dresse malheureusement un bilan un peu noir. Mais ça reste une bonne salle de bloc et il se peut que mon avis soit influencé par la routine que je commence à avoir et mon niveau d'exigence qui augmente avec le temps.
Et aussi, malgré ce que je dis, ça reste une salle que je recommande et qui bénéficie d'un très bon accueil. Surtout que l'on n'est pas à l'abri d'un arrangement de petits problèmes mineurs : par exemple, depuis que j'ai démarré l'écriture de cet article, les douches fonctionnent mieux et les vestiaires ont vu leur peinture rafraîchie !


Et là depuis que j'ai terminé l'écriture de l'article et que je lance la publication, des nouveaux lots de prises ont été achetées (avec un super grain) et plusieurs blocs ont été complètement nettoyé. Comme quoi, j'ai l'impression d'avoir été entendu juste par mon écriture.

[Escalade] - Ce que j'ai pensé de la salle Hueco

Rédigé par OranginaRouge - - aucun commentaire

Récemment, j'ai eu l'occasion de me déplacer à Strasbourg. À cette occasion, je suis allé faire un tour à la salle de bloc Hueco. Je commence maintenant à connaître dans ma maigre expérience quelques salles et je me suis plus ou moins engagés à écrire un retour d'expérience sur celle-ci. Et puis ça pourra profiter aux grimpeurs de la région qui serait curieux d'y aller.

Les blocs

Point quand même principal pour une salle de bloc. Et bien d'abord, je dois dire que la surface est importante ; situé dans un hangar on sent que les créateurs n'ont pas eu trop de limite pour laisser aller leur imagination. Leur site indique environ 200 blocs, ce qui est très honnête et permet de varier.
Et puis en dehors de la surface, la variété des volumes est au rendez-vous : on trouve de la dalle, du dévers "conti", du varié, une arche, un bloc œuf (comme on peut trouver à Bleau), du bombé, ... L'autre truc cool est que l'agencement des secteurs est vraiment bien fait ; on trouve :

  • un gros dévers à 45 degrés assez long et large ;
  • un coin dalle en cercle avec des bancs au milieu permettant de se poser ;
  • la salle principale avec un espace arche et bombé dans le coin.

Et l'on a plus ou moins une ambiance différente dans chacun de ces secteurs et le cloisonnement est suffisamment important. J'ai bien apprécié cet aspect de pouvoir « s'isoler » un peu du groupe.

Au niveau des prises, les séries sont assez variées. On a du petit, du gros volume, de la réglette, du plat ; bref, on sent que les ouvreurs veulent autre chose que des trucs « à doigt ».
J'ai quand même un peu regretté ne pas voir de macro-volumes qui viennent compléter la structure dans sa diversité. Ces volumes (genre des pyramides, des diamants, ...) de la taille autour du mètre permettent de changer les habitudes des grimpeurs dans un secteur donné. Mais le jour où le besoin s'en fera sentir, ils pourront toujours en acquérir.

Ah et puis aussi, les surface blanches et propres : « qu'est-ce que ça fait du bien ! ! ! »

L'équipe

J'ai été accueilli par Florent qui a été directement très sympathique. Je ne suis pas resté très longtemps donc je n'ai rencontré personnes d'autre de l'équipe. Mais sachant que les gérants, s'occupe aussi de l'accueil et de l'ouverture de la salle, forcément, on a une équipe de qualité. D'ailleurs j'ai apprécié que Florent vienne donner des conseils sans pour autant être « sur les gens » en permanence.
De ce que j'ai lu sur leur site, visiblement, ils ont une bonne expérience dans le milieu, ce qui ne peut être que réconfortant.

L'infrastructure

Concernant l'équipement annexe, j'ai été un peu déçu. J'ai bien retrouvé des casiers qui se ferment aux abords des vestiaires et des casiers ouverts directement dans la salle. Mais je trouvais le coin détente un peu spartiate et enfermé. Cependant l'idée d'utiliser les crash-pad comme banquette est vraiment originale.
Pour la récupération, depuis peu j'utilise la technique de la douche alternée ; malheureusement les douches ne sont pas réglables en température. Mais le caractère lumineux et pratique des vestiaires a compensé cela.

Autres

Localisation

La localisation... Et bien cette salle est quand même située assez loin :

Tram D et descendre au terminus "Poteries". Puis 15 minutes de marche (ça échauffe !!) jusqu'à la salle

Je n'attendais pas une salle dans le centre ville mais bon, faut avouer que j'ai passé autant de temps dans les transports pour y aller/revenir qu'à grimper réellement...

Et aussi, si on n'a pas bien regardé le plan avant de partir, on risque de galérer car la salle n'est pas forcément bien indiqué dans la Zone d'Activité d'Eckbolsheim...

Tarifs

Bon, pour le prix de l'entrée, je ne me fais pas d'illusion : c'est une salle privée, et à la différence d'un club FFME, ça coûté cher. D'ailleurs le prix un peu prohibitif à la séance (13€ sans réduction) incite à une seule chose : prendre un abonnement.
L'abonnement annuel revient à 35€/mois quand à Block'Out, pour les 3 salles, cela coûte 39€/mois. Bref, que ça soit à la séance ou en abonnement, je trouve toujours ça trop cher même si je comprends que l'amortissement d'une telle structure est coûteuse.

Libre / originalité

Parce qu'il n'y a pas que l'escalade dans la vie, j'ai bien aimé leur côté original. Déjà, sur leur site, ils utilisent Pluxml, comme moi :-) .
Le fait de mentionner Escalade libre me plaît aussi.
Enfin, proposer le kaffee rool : un café et 2 princes = 2€ m'a amusé et je pense que cela représente bien l'esprit qu'ils essaient d'apporter.
(Et au passage, ils devraient penser à faire une redirection de http://hueco.fr/ vers http://www.hueco.fr/ car le premier nous dit que le nom de domaine n'est pas disponible, ce qui n'est pas complètement vrai...)