Blog² | Orangina Rouge

Espace d'expression. Mais pourquoi ... ? Parce que !

Coup de gueule

[Grrrr] - Les taxis ne sont pas prioritaires

Rédigé par OranginaRouge - - aucun commentaire

Hier, alors que je roulais dans Paris (oui encore), je vois un taxi qui grille les sas vélos.
Bon, « admettons ... ».

Il est dans sa voie réservée.
Plus tard, il souhaite s'insérer dans ma file. Je garde mon allure, je ne fais pas d'écart non plus car je suis suivi et il y a un autre 2 roues à côté de moi.
Bref : je me fais klaxonner.
Bon, « admettons ... ».

Je continue ma route.
Et juste après il arrive à me coller, avec appel de phare.
Au niveau d'un feu rouge, il essaye de doubler.
Bon, « admettons ... ».

Sauf qu'à ce genre d'endroit il n'y a pas la place ! ; le feu placé sur un îlot pour piéton et la voie est rétrécie. Bref, il s'arrête en klaxonnant. Alors je m'arrête (pour le moment, je n'ai rien fait que rouler à allure normale dans ma voie) ; il a déjà ouvert sa fenêtre (alors qu'il a des clients...) et me crie :
« Tu pouvais pas attendre 1 seconde,
???
— Petit con. 
— ... »

Non, là je n'admets plus.
Et je continue à me déplacer en 2 roues car non jamais je n'utiliserai un taxi parisien de ma propre volonté !

[Grrrr] - Putain de bagnoles, épisode 2

Rédigé par OranginaRouge - - aucun commentaire

Putain !

Je grogne contre les bagnoles mais là, ça vaut contre tout le monde en fait !
La première fois j'en avais parlé là.

Vous roulez seul, complètement seul sur la route, et sans personne d'autre dans la voiture ? Très bien : faites ce que vous voulez, foutez-vous dans le décor si vous voulez, je m'en tamponne.
Mais quand y'a quelques autres véhicules autour de vous, faites un minimum attention. Si vous être trop vieux / fainéant / handicapé pour vérifier vos angles morts, regardez dans vos rétroviseurs.

Et si ça vous fais chier de regarder vos rétros, que vous vous déplacer sur la route (changement de file, changer de direction, ...) : PUTAIN, mettez vos clignotants !!!.

Ce matin, je roule dans ma file, et une voiture se déporte un peu, puis un peu plus. Clignotants ? Non. Contrôle rétro ? Ça sert à quoi ces miroirs...
Bref, merci l'anticipation naturel d'un motard et les freins à disque mais je me suis quand même retrouvé la jambe collée dans son aile avant, roue dans roue !

Donc sérieux, quand ça vous saoule de faire attention aux autres, mettez vos clignotants (et enlevez les quand ils ne servent à rien.


Et en vrac :

  • Arrêtez de rouler avec vos feux de détresse, ça embrouille sur vos intentions et ça sert à rien.
  • Les 2 roues, arrêtez de vous insérer devant les voitures juste parce que « y'a la place » : ça bouffe la distance de sécurité inter-véhicule. Ça oblige le véhicule devant lequel vous vous insérez à ralentir pour récupérer sa distance de sécurité.
  • Encore, les 2 roues : arrêtez de klaxonner une voiture inutilement lorsque vous faites de l'interfile (je parles même pas des gestes obscènes que certains osent faire). Pouvoir rouler entre les véhicules relèvent de la courtoisie, aucunement d'une obligation, donc respectez ceux qui vous laissent passer (mais vous pouvez vous énerver contre les gens qui font n'importe quoi comme ce que j'ai eu ce matin :-) ).
  • Et puis, spécialité régionale : le périph'. Je sais, ce n'est pas évident et cela déroge au code de la route habituel : la file complètement à droite est réservée à ceux qui viennent de s'insérer ou bien ceux qui sortent à la prochaine sortie. Donc quand je roule à 70kph sur la deuxième file en partant de la droite et qu'on me double par la droite en me klaxonnant à 90kph, j'ai juste envie de vous dire « bandes d'abrutis, si vous saviez ».

[Grrrr] - Putain de bagnoles

Rédigé par OranginaRouge - - 4 commentaires

Putain !

Je prends mes clefs.
Je sors.
Non, je récupère une poubelle.
Je sors et descends les poubelles.

Je vais à la laverie.
La pluie s'est arrêtée.
Il fait pas si froid.
J'ai oublié mon bonnet.

Non, il ne fait pas si froid.
Je suis bien en tee-shirt.
Frais, calme, humide ;
Le temps est agréable.

Je marche tranquillement.
Les mains dans les poches.
Le temps est agréable.
Sympa d'aller récupérer sa lessive ainsi.

Je prends ce passage piéton.
Une voiture au loin.
Je suis au milieu de la route.
Ma trajectoire croise celle de la voiture.

Elle ne m'a pas vu.
Elle ne ralentit pas ?
Si : elle freine ;
Elle glisse, le sol est mouillé.

Je ne comprends pas.
Que s'est-il passé ?
Je ne comprends pas.
Mais la voiture est arrêté,

À 2 mètres du passage piéton.
Et moi sur le trottoir.
Je n'ai pas compris.
Mais pas de choc.

Je te vois dans la voiture.
Tu es plus choqué que moi.
Tu es confus.
Je m'écarte.

Je ne comprends toujours pas.
Que vient-il de se passer ?
Je m'arrête à nouveau.
Tu n'as toujours pas bougé.

Un signe de la main.
Je salut aussi.
On en reste là,
pour ce soir.

Un drôle de peur.
Quand la vie ne tient qu'à un fil.
Quand d'autres prennent plus de risques.
Mais quand les 2 mètres qui nous ont séparés, ne représentent qu'une demi-seconde d'inattention...


Putain de voitures.
Au cours de ma semaine, je suis alternativement piéton, cycliste, conducteur. Mais putain : une voiture ça fait une tonne et sans freiner, ça mets des dizaines de mètres pour s'arrêter. Une voiture est un engin mortel, pour tout le monde.


Et, récemment, ça n'arrive pas qu'à moi. Lisez ça.

Edit (20141123T2211) : Et Jeekajoo me rappelle cette image assez criante de vérité.

[Escalade] - Pourquoi j'apprécie de moins en moins Block'Out

Rédigé par OranginaRouge - - aucun commentaire

J'ai eu la chance dès octobre 2012 de pouvoir aller régulièrement à la salle Block'Out 2. J'y vais donc depuis 2 ans environ 2 fois par semaine.
Autant dire que j'ai pu très bien me familiariser avec la salle. Malheureusement j'ai aussi suivi avec attention son évolution et ce que j'apprécie de moins en moins me saute aux yeux à chaque fois que je m'y rends.

Au début, certaines choses ne me plaisaient pas trop mais on peut accorder cela à la précipitation de l'ouverture (qui a eu 1 an de retard) ou alors on se dit qu'ils amélioreront cela plus tard. Sauf que ça n'a jamais évolué dans le sens où je l'espérais.

Équipements annexes

Autant commencer par ce qui est un peu moins leur cœur de métier - je tiens à rappeler que leur slogan est Escalade et restaurant à Paris.
Le hammam n'a jamais vraiment senti le propre et les quelques fois où les huiles essentielles étaient présentes, c'était too much. La lumière n'y est pas très agréable et je l'ai toujours trouvé pas assez chaud (même si on m'a montré une astuce pour augmenter la température en bouchant l'entrée d'air). De même, le sauna (que je fréquente plus souvent) ne m'a jamais donné entière satisfaction :

  • le thermomètre/hygromètre n'a jamais été réparé ;
  • j'ai parfois désagréablement découvert qu'il n'avait pas été démarré (certes sur le temps de midi, mais la salle ouvrant à 11h, j'attends quand même qu'il fonctionne à 14h) ;
  • enfin, vol ou économie, le nombre de pierres dans le foyer diminuant, la montée en température est de moins en moins efficace.

Le vestiaire demeure un gros point noir :

  • des casiers dont le verrou se desserre et fonctionne mal ;
  • pas de banc, juste quelques tabourets mais parfois dont un pied est manquant donc instable ;
  • un espace trop exiguë où l'on a vite fait de s'entasser et surtout sous-dimensionné par rapport à la fréquentation.

Enfin, les douches :

  • aucune espèce d'intimité ;
  • les portes serviettes sont ridicules ;
  • l'eau s'évacue très mal ;
  • régulièrement, au moins un diffuseur fonctionne mal ;
  • et les robinets-pression (type Presto) sont déréglés et le jet ne fonctionne parfois que 3 secondes...
    Bref, je crois que cette partie est la plus "dramatique".

Restauration

Là, sur ce point, on peut dire qu'ils ont été novateur. Choisir d'assumer pleinement l'activité de restauration permet de diversifier la clientèle, attirer peut-être de futurs grimpeurs et surtout assurer un revenu complémentaire afin d'assurer la pérennité de la salle.
Ils ont une carte intéressante et le fait de proposer un plat du jour différent quotidiennement est une bonne stratégie. Au début, les burgers (gros point fort de leur carte permanente) étaient excellents. Malheureusement j'ai vu la qualité diminuer au fil du temps : le pain du burger un peu moins bon, le frites dignes de MacDo, les pizzas trop simples, ... Bref, je trouve qu'ils se sont un peu trop appuyés sur leurs acquis sans chercher à maintenir ou améliorer le service.

Le point le plus désagréable a été lors du changement de carte à l'été 2014. Pleins de nouvelles choses, la conservation des grosses réussites (sandwich Bleausard ou burger BO1 par exemple). Mais le sandwich qui passe discrètement de 4,10€ à 4,60€, c'est pas cool quand on est un habitué...

Et un restau, c'est la nourriture, le prix et... et le service. Je passe sur la queue au paiement ou le retard au service qui peut arriver. Mais, le fait que les serveurs changent régulièrement, je trouve ça gênant. Parfois on en apprécie un + qu'un autre, ou on sympathise ; et pouf, la semaine d'après : une nouvelle tête...

Salle d'escalade

Bon quand même le point principal.
Déjà, on a à faire à une salle 100% bloc. Il y a un espace entrainement, et une salle de musculation. Initialement, il y a de gros points forts :

  • la surface qui en faisait la plus grand salle de blocs d'Île de France (jusqu'à l'ouverture de HardBloc ;
  • trois espaces avec
    • l'entrée, ouverte sur la terrasse
    • la mezzanine, tournée sur le reste de la salle
    • la salle principale avec une grosse diversité de profils
  • des sorties en haut de bloc, façon Bleau, rassurants pour certain ;
  • une gestion des voies avec une couleur = un niveau et un bloc/pan = une couleur de prises ;
  • la durée de vie d'un bloc jamais supérieure à un mois ;

Bref, que du bon.

Mais :

  • le revêtement des blocs s'est vite révélé sale ; au début, je pensais que c'était modéré par rapport aux autres salles (genre Hueco), et bien non, les blocs restent sales et malgré des nettoyages individuels ponctuels, le problème persiste.
    J'ai tendance à penser que le revêtement est mal choisi car en plus de cela il a généralement une mauvaise accroche.
  • même si je ne sais pas si c'est à force de beaucoup grimper ou dû aux ouvreurs embauchés mais je trouve l'ouverture parfois répétitive.
  • il n'y a pas de renouvellement du parc de prises ; on en trouve parfois polies par l'usage et dont tout le grain a disparu.
  • le revêtement des tapis de réception n'est pas renouvelé et une jointure s'est déchiré et on continue à se prendre les pieds dedans.
  • certaines zones de déplacement ou de stationnement sont clairement dangereuses (autour de la proue, sous le plongeoir, ...) durant les périodes de forte affluence.

Conclusion

Je dresse malheureusement un bilan un peu noir. Mais ça reste une bonne salle de bloc et il se peut que mon avis soit influencé par la routine que je commence à avoir et mon niveau d'exigence qui augmente avec le temps.
Et aussi, malgré ce que je dis, ça reste une salle que je recommande et qui bénéficie d'un très bon accueil. Surtout que l'on n'est pas à l'abri d'un arrangement de petits problèmes mineurs : par exemple, depuis que j'ai démarré l'écriture de cet article, les douches fonctionnent mieux et les vestiaires ont vu leur peinture rafraîchie !


Et là depuis que j'ai terminé l'écriture de l'article et que je lance la publication, des nouveaux lots de prises ont été achetées (avec un super grain) et plusieurs blocs ont été complètement nettoyé. Comme quoi, j'ai l'impression d'avoir été entendu juste par mon écriture.

[Grrrr] - Marre des dos d'âne

Rédigé par OranginaRouge - - aucun commentaire

Sur la route, je vois trop de dos d'âne et ça m'énerve.
Je suis plutôt d'avis que la vitesse de certains est excessive, particulièrement en ville. Et parfois, ces villes décident d'installer des ralentisseurs ....

Ok faire ralentir les gens c'est cool. Sauf que les dos d'âne, ça peut être, très, très emmerdant. Par exemple :

  • les parents qui ont des enfants qui dorment ;
  • les ambulances qui transportent des blessés ;
  • les vélos qui n'ont que 2 roues pour assurer leur stabilité ;
  • les bus qui passent par des petites routes (service spéciaux, car scolaire, ...) ;
  • les gens qui n'ont pas vu le ralentisseur car n'ont pas l'habitude de passer par là ;
  • les grands enfants qui transportent des personne âgées ;
  • les voitures trop basses qui frottent à chaque passage ;
  • les chauffeurs routier qui passent leur temps à accélérer/ralentir ;
  • les livreurs de pizza dont la porte du top case fait un bruit pas possible ;
  • les jeunes permis qui ralentissent excessivement ;
  • les véhicules d'urgence qui sont en intervention ;
  • les voitures qui, par le mouvement provoqué à la montée et la à descente, déversent un peu d'huile ou de carburant ;
  • les passagers qui transportent un gâteau fragile ou boivent de l'eau ;
  • les gens qui transportent des objets encombrants avec le coffre ouvert.
  • ...

Vous vous reconnaissez dans au moins l'une de ces situations ? Moi : Oui !

Pour poursuivre la lecture :