Blog² | Orangina Rouge

Espace d'expression. Mais pourquoi ... ? Parce que !

[Moto] - Essai de la Benelli TRK 502

- aucun commentaire

Contexte : j'utilise régulièrement une Yamaha Seca (XJ750) de 1982 (après avoir « fait mes armes » sur une Versys durant 3 ans) et j'ai pu effectuer récemment un essai de 2 jours sur ce modèle. Petit retour sur le sujet.

Moto sans surprise : c'est à dire fidèle à l'idée que l'on peut s'en faire sur le papier : une chinoiserie. Joli d'extérieur, correcte en selle (fourche dure mais amortisseur souple ?…), finition très plastique partout.
Une fois le moteur allumé, c'est plaisant… aussi plaisant que… qu'un scooter ! Aucune sensation à bas régime, l'injection qui reprend avec un délai après avoir tourné la poignée des gaz. C'est bien pour avoir de la reprise et dépasser des voitures mais on n'est pas tapé au cul. Le bicylindre est toujours surprenant quand on sort d'une habitude avec le quatre ; le frein moteur est fort. Par contre un bon point pour la boîte de vitesse : malgré le levier d'embrayage non réglable, les passages de rapport se font oublier.
Beaucoup de vibrations lors de la conduite ; par contre un gros plus est sur la position naturelle une fois qu'on l'enfourche ; elle est un peu haute mais pour un trail routier les pieds se posent facilement au sol. Elle laisse une forte impression de « très grosse 125 ». À voir si une Varadero ne serait pas + économique…

Je destinerai cette moto à des débutants, qui souhaitent une neuve mais avec faible budget et qui n'y connaissent pas grand chose au domaine.

Bonne tenue en virage : elle s'incline et elle y reste. Bonne reprise, même en 4e rapport. Elle se travaille bien entre le 2e et le 4e rapport. Le 5e et le 6e rapport servent juste à réduire les tremblements qui apparaissent dès que l'on dépasse 5/6000rpm. La suspension est correcte. Peut-être l'arrière un peu trop souple.

Écrire un commentaire

Quelle est la quatrième lettre du mot vfjxpw ? :