Blog² | Orangina Rouge

Espace d'expression. Mais pourquoi ... ? Parce que !

[Internet] - Gérer son identité, son pseudonymat et son anonymat

- 7 commentaires

J'ai toujours trouvé intéressant les réflexions autour de l'identité et le pseudonymat. Dès que j'ai commencé à éditer mon site, mon blog et mon Shaarli il a fallu que je me pose la question.

Comme le souligne Genma, avoir une identité parfaitement anonyme est mission impossible. On peut dissimuler plus ou moins d'informations, mais tout cacher est très très dur. Souvent ça passe par :

  1. l'achat de différentes machines ;
  2. leur inspection minutieuse ;
  3. l'installation de différents OS ;
  4. un usage hors ligne avec chiffrement ultérieur ;
  5. une copie des infos sur un support dédié ;
  6. un usage en ligne des infos chiffrées sur un autre PC;
  7. une connexion anonyme (TOR, VPN, pas d’exécution de script, ...) ;
  8. des logiciels ultra à jour.

Bref, c'est complexe.

J'aime bien l'idée d'avoir un pseudo. Il me permet non pas d'établir un anonymat car il est tout relatif.
Mais son principal intérêt est de me créer un nom, une identité ! Je sais que OranginaRouge est connu, en bien, en mal, rien à foutre ; mais mes propos, mes actions, mes réactions ou ce dont je témoigne déterminent une personne à part entière.
Sans tomber dans la schizophrénie, j'avais apprécié la réflexion de quelqu'un qui disait que « lorsque l'on se créé un pseudo sur Internet, une nouvelle personne naît dans l'espace numérique ». Et surtout, comme je l'avais lu ici (via), on ne choisit pas son état civil, on ne choisit pas où l'on naît ni sa nationalité ; un pseudo on le choisit : cette liberté est une force, profitons-en.


Récemment, quelqu'un m'a envoyé un email anonyme (en utilisant Yopmail) pour me proposer une correction sur mon Shaarli. Il me corrigeait une erreur dans un script que j'avais publié ; dans le message je n'avais que un salut, mon erreur et un pseudo.
Malgré cela, j'ai commencé à enquêter ; je voulais savoir si cette personne avait un Shaarli, un site, une adresse email ou une formulaire de contact pour lui répondre. Alors j'ai cherché dans mon moteur de recherche favori.

J'ai réussi à apprendre :

  • qu'il a testé différentes distro (ou du moins cherché différentes informations) : ArchLinux, LinuxMint, Fedora, Debian. Cela par ses messages dans les différents forums.
  • qu'il possède un Lenovo IdeaPad Y570. Cela par son explication de compatibilité de la carte graphique.
  • qu'il a un compte Dropbox. Cela par un log qu'il a laissé sur StackOverFlow.
  • qu'il a, à vu de nez, 37 ans. Cela par son profil sur un forum de jeu.
  • qu'il possède un iPod...
  • qu'il a le même prénom que plusieurs amis à moi...
  • qu'il était domicilié en Angleterre vers 2004...
  • qu'il est certainement dans le sud ouest de la France depuis 4 ans...

... Bref, beaucoup de choses. Alors il faut rester prudent sur les intertubes : à la manière du journal Le Tigre qui avait établi le profil de Marc L. (en 2008) à partir des informations remontées par Google, sachez que l'utilisation d'un pseudo ne vous protège pas.


Finalement, la seule chose qui peut vous protéger, c'est les liens de confiance que vous pouvez établir autour de vous. C'est ce tissage diversifié qui va mailler une société.
J'en ai eu un témoignage fort l'an dernier en participant au Shaarli-Nawel : on prend quelques personnes d'un petit cercle de confiance, on les mets en relation directe « à poil » un à un et la règle du secret reste entière (ceux qui ont participé me comprendront).

En bref, faites attention à vous et profitez de pouvoir vous établir une identité à part entière. J'en ai plusieurs, j'en profite bien et la frontière entre chaque profil est plus ou moins perméable.

7 commentaires

#1 sammyfisherjr a dit :

J'aime bien ton point de vue, sur l'anonymat et les rapports de confiance.

Je voulais juste apporter une petite question/précision : l'histoire de Marc L. ça n'avait pas été révélé comme étant une histoire bidon pour faire réfléchir les gens au final ?

#2 OranginaRouge a dit :

@sammyfisherjr :
À la vue de cet article, j'aurais tendance à dire que c'est assez vérace.

Et d'ailleurs, que l'histoire soit bidon ou non : qu'importe, tant qu'elle nous apporte réflexion. Non ? !

#3 sammyfisherjr a dit :

Merci pour l'article, j'avais un peu oublié les détails de cette histoire.

#4 Allchimik a dit :

C'est vrai qu'à partir de peu, on peut parfois aller loin.

Je suis peut être un peu parano, mais quand j'achète des trucs sur des sites d'annonces, je cherche toujours un peu à remonter l'identité du vendeur. Savoir au moins si les infos laissées sont cohérentes avec ce qu'on trouve, sans non plus se lancer dans une enquête sur le type. D'ailleurs, je pense avoir éviter une ou deux arnaques comme ça...

#5 OranginaRouge a dit :

@Allchimik :
Héhé, parfois j'aime même regarder qui écrit sur mon blog ;-) .

Personnellement, pour éviter les arnaques, en général je me tournes plutôt vers les « grosses enseignes »...

Néanmoins, ce qui me fruste le plus c'est bien les sites qui conservent les mots de passe en clair. Et parfois pas des petits (récemment c'est Jitsi - je crois - qui m'a fait le coup)

#6 Allchimik a dit :

"Néanmoins, ce qui me fruste le plus c'est bien les sites qui conservent les mots de passe en clair. Et parfois pas des petits (récemment c'est Jitsi - je crois - qui m'a fait le coup)"

Pas faux. Qui dit mots de passe non protégés dis souvent faible sécurité ailleurs. Mais quand ils se prennent un vol de BDD dans les dents et que cette info est mise à jour et publiée, c'est souvent un coup critique pour le site en question.

Ho, et ce pseudo, c'est juste un parmi d'autres (ça fait peut être un peu schizophrène cette phrase par contre ><)

#7 OranginaRouge a dit :

@Allchimik :
J'espère que tu as plusieurs pseudos. Je ne penses pas que c'est rentrer dans un schizophrénie.

Mais on base son identité sur Internet sur des comptes sur plusieurs sites associés à une seule adresse email centrale (si possible). Souvent on conseille aussi plusieurs mots de passe, un différent pour chaque compte.
Mais pourquoi pas avoir une identité par compte ? Et un seul mot de passe par exemple ? Genre je veux m'inscrire sur Diaspora*, hop je me créé l'identité dias-totora. Je veux m'incrire sur Linux-fr, hop je me créé l'identité Titinux38...

Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot pimw ? :